Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Xavier Driencourt prépare son départ d’Algérie

Xavier Driencourt, l’actuel ambassadeur de France en Algérie compte ses heures. L’ancien patron de la DGSE  et lobbyiste souhaite quitter l’Algérie le plutôt possible. Les raisons de ce vœu de départ de ce diplomate seraient selon Sputnik dû aux mauvais rapports qu’il entretient avec l’Etat-major militaire, notamment avec Ahmed Gaïd Salah. Un souhait exprimé à la veille de l’ouverture du procès du frère de l’ex-président Bouteflika, Saïd, de l’ex-patron du DRS, le général à la retraite Toufik et de l’ex-directeur de la DSS, le général Tertag, accusés de complot contre l’Etat et soupçonnés d’avoir tenu des réunions en présence d’éléments de la DGSE (services de renseignements français), pour contrer le Hirak du 22 février. Selon Sputnik, les autorités françaises chercheraient actuellement à trouver un remplaçant à Driencourt. Un départ qui ressemblerait d’ailleurs à une forme d’exfiltration pour ce diplomate qui a soutenu jusqu’au bout la continuité du régime Bouteflika. Qu’à cela ne tienne, malgré ce départ précipité, Driencourt a tout de même tenu à tirer un baroud d’honneur. Et quoi de mieux que de recourir à « Maghreb Intelligence », média marocain acquis aux services de la DGSE pour justifier l'échec, prendre la posture de ferme défenseur du Hirak « face à la soif de pouvoir », du général Gaïd Salah, et pour mettre en doute les intentions des autorités algériennes. Mieux encore, d’après Maghreb Intelligence, Driencourt aurait conseillé  aux autorités  françaises de ne pas s’aligner sur les positions d’Alger, histoire de donner encore matière à ses relais sur place. Un propos surréaliste, lorsqu’on sait que ce qui pourrait préoccuper l’Elysée désormais, est le devenir du partenariat algéro-français, après le régime Bouteflika.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *