Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

VIDEOS. Nouvelle manifestation à Alger contre un 5e mandat

  Plusieurs centaines de personnes ont répondu dimanche à l’appel lancé par le mouvement Mouwatana et ont une nouvelle fois manifesté à Alger contre un 5e mandat du président sortant. Un rassemblement ayant réuni une centaine de personnes dès la mi-journée à la Place Audin, dans le centre-ville de la Capitale, a d’abord été dispersé, avant que les manifestants s’orientent vers la rue Didouche Mourad. Le nombre de manifestants n’a eu de cesse de gonfler pour atteindre plusieurs centaines de personnes. Les protestataires ont brandi des pancartes anti-cinquième mandat et scandé des slogans favorable à un changement démocratique. « L’Algérie est une République et non une Monarchie », ont-ils notamment scandé. Un important dispositif de sécurité a été déployé dès la matinée à Alger, et un hélicoptère des services de sécurité n’a eu de cesse de survoler le centre-ville. Les services de sécurité on tenté de disperser les manifestants en ayant recours à des gaz lacrymogènes. Cependant, la manifestation qui devait durer entre 12h00 et 14h00 a joué les prolongations pendant plus d’une heure. Plusieurs personnes ont été arrêtées, dont l’avocat et ex-député Mustapha Bouchachi, ainsi que Zoubida Assoul. Bien que la mobilisation ait été moins importante que vendredi, lorsque plusieurs milliers de personnes ont répondu à l’appel anonyme à manifester dans plusieurs wilayas du pays, la nouvelle protestation à Alger était destinée à « maintenir la pression », selon les propos du président de Jil Jadid et coordinateur du mouvement Mouwatana, Sofiane Djilali.

Publiée par Azzedine Belferag sur Dimanche 24 février 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *