De la viande européenne pour le marché algérien

  Les Européens convoitent le marché algérien de la viande. C’est dans ce sens que le programme de promotion en faveur de la viande bovine européenne sur le marché algérien a organisé aujourd’hui à Alger, une conférence de presse sur les opportunités d’affaires algéro-européennes dans la filière de la viande bovine. Pour ls promoteurs du programme, l’Algérie représente « un gros potentiel en matière de viande bovine ». or, explique-t-on, le taux d’autosuffisance en viande bovine sur le marché local est de 55 %. L’Algérie compte seulement 2 millions de têtes de bovins et 25 millions de têtes d’ovins, une quantité en deçà des besoins de la population dans un pays qui compte 40 millions d’habitants. Mesurant le potentiel marché, l’Union européenne entend offrir sa viande au consommateur algérien. Les promoteurs du projets ne manquent pas d’arguments, mettant en avant laqualité de la vainde européenne « produite selon un mode d’élevage naturel (en France par exemple les bovins à viande sont nourris à 80% d’herbe et de foin et à 92% d’aliments végétaux provenant de la ferme) avec une traçabilité exemplaire, obligatoire dans toute l’Europe ». Aussi, pour promouvoir ce produit de grande qualité, une délégation d’opérateurs européens, provenant plus particulièrement de France, a effectué une visite en Algérie afin d’explorer le marché algérien et discuter des opportunités d’affaires avec les professionnels algériens de la filière de la viande bovine. Un séminaire technique de présentation de la filière avait été organisé hier, le mardi 17 avril 2018, à Alger, destiné particulièrement aux importateurs et grossistes de viande, aux  bouchers traditionnels, ainsi qu’aux professionnels de la restauration afin d’encourager le référencement des produits sur le marché. Des rendez-vous d’affaires BtoB entre producteurs et agents locaux ont été également organisés lors de cet évènement. A noter que l’Europe est le 3ème producteur mondial de viande bovine, avec 7,8 millions de tonnes produites en 2016. 20% de cette production provient de la France, premier producteur européen.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *