Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Vers une réforme du système de sécurité sociale

Le ministre du Travail, de l'emploi et de la sécurité sociale, Tidjani Hassan Heddam a mis l'accent, samedi à Alger, sur l'impérative réforme du système national de sécurité sociale avec l'association de l'ensemble des acteurs "sans exclusive". Présidant une rencontre sur la sécurité sociale, M. Heddam a indiqué que "la réforme du système national de sécurité social est une nécessité dictée par la situation socio-économique et démographique", mettant l'accent sur l'importance de l'échange de vues et l'exploitation de l'expérience des professionnels, experts et partenaires sociaux. Cette réforme nécessite en premier lieu, un diagnostique et une évaluation de la situation du système afin de définir les lacunes et les déséquilibres et les corriger par la suite que ce soit sur le plan technique ou législatif, tout en s'enquérant des expériences des autres pays adoptant le même système avec l'accompagnement de l'Organisation internationale du travail (OIT) et l'organisation internationale de la sécurité sociale, a précisé le ministre . Il s'agit également, poursuit le ministre, de mettre en place des mécanismes devant garantir le développement et la continuité de ce Système, à travers notamment "le lancement d'une réflexion pour l'élargissement de ses sources de financement et la préservation de ses équilibres financiers". M. Heddam a rappelé, dans le même cadre, l'importance, pour concrétiser cette réforme, de "veiller à l'application de nouveaux mécanismes de gestion, le renforcement du contrôle et du recouvrement et l'ouverture du système à de nouvelles prestations répondant aux besoins du citoyen". Par ailleurs, le ministre a rappelé les étapes franchies par le système pour devenir, aujourd'hui, un système "cohérent" profitant à l'ensemble des assurés sociaux, soulignant que le "développement qualitatif" de ce Système avait permis d'assurer une "large couverture" aux citoyens en termes de prestations fournies. "La modernisation de ce système a permis de se rapprocher de tous, à travers la mise en œuvre du système du tiers payant et le dispositif de la carte électronique Chifa", a indiqué M.Haddam, ajoutant que le système de la carte "Chifa", reflète clairement les efforts déployés pour généraliser l'usage des TIC dans la gestion des services de la sécurité sociale depuis 2007", rappelant que "ce système est unique dans son genre, au niveau africain et arabe et même dans certains pays développés". "En dépit des difficultés financières du secteur, l'Etat intervient toujours pour soutenir les instances de sécurité sociale et verser les pensions des retraités, dont le nombre dépasse les 3,2 millions", a ajouté le ministre. De son coté, le président de la Fédération nationale des travailleurs de la Sécurité sociale (FNTSS), Mustapha Ghalmi a souligné la nécessité de réformer le système national de sécurité sociale, ajoutant que la fédération, "sera présente pour accompagner ces reformes", et que le partenaire sociale, contribuera toujours au renforcement de ce système pour garantir sa pérennité.APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *