Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

URGENT. Saïd Bouteflika, Toufik et Tartag arrêtés

Saïd Bouteflika et les généraux Mohamed Mediene, alias Toufik et Othmane Tartag, connu sous le nom de Bachir ont été arrêtés, ce samedi, selon des sources concordantes. Les trois mis en cause seraient en cours d'audition par les services de la police judiciaire militaire. C'est, semble-t-il, la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dépendant directement de l'État major de l'ANP, qui mène l'enquête. Le black out total concernant ce genre d'information rend difficile sinon impossible l'accès aux sources et pousse les médias à diverses spéculations.

5 pensées sur “URGENT. Saïd Bouteflika, Toufik et Tartag arrêtés

  • 4 mai 2019 à 21 h 13 min
    Permalink

    Il est vrai que la delapidation des biens du pays, donc vol — et on ne peut l’appeler autrement– mérite de mettre sur le banc des accusés toute personne reconnue coupable.
    Mais ce qui me chiffonne, comment se fait-il que personne ne parle de la récupération des milliers de milliards de dollars investies dans des biens à l’étranger ou déposées dans des banques étrangères ?
    Que le hirac cesse de parler de futilités régionalistes et se décide d’enclencher la vitesse supérieure, en axant essentiellement leur doléance sur la recuperation de nos biens volés et qui aident d’autres états à s’enrichir sur notre dos.

    Répondre
  • 4 mai 2019 à 20 h 48 min
    Permalink

    Hélas, l’esprit et le coeur se disputent quant à la finalité de ces arrestations ! Vu le mal fait au pays, le coeur souhaite leur pendaison publique et l’esprit de l’humanisme conciliateur voudrait bien les voir au fond du cachot qu’ils méritent !

    Répondre
  • 4 mai 2019 à 18 h 30 min
    Permalink

    Qu’ils crèvent pour tout le mal qu’ils ont fait à notre pays et à son peuple

    Répondre
    • 5 mai 2019 à 16 h 06 min
      Permalink

      En effet. Ils sont surle point d’embobinner le peuple , il faut absolument bloquer les milliards déposés dans les banques occidentales. Les industriels installer au pays peuvent attendre avant de rendre des comptes

      Répondre
  • 4 mai 2019 à 17 h 20 min
    Permalink

    Il faut que la justice se penche sur les faits de corruption au niveau des wilayas, les trafics du foncier, du sable de mer et des prêts bancaires de complaisance. Des crimes étouffés par la justice. Ces dossiers doivent être rouverts.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *