Une « Journée Algérie » le 31 janvier à Lyon

  Les entreprises françaises entendent reconquérir le marché algérien. Considéré, jusqu’à récemment, comme une chasse gardée, le marché algérien suscite l’intérêt d’opérateurs de divers horizons. Certains ont d’ailleurs finit par s’imposer, comme les Chinois, qui ont relégué la France au rang de second fournisseur de l’Algérie. Pour retrouver leurs parts de marchés,  les opérateurs de l’Hexagone changent de stratégie, misent sur les partenariats « gagnant-gagnant ». C’est à ce titre qu’une « Journée Algérie », sera organisée ce 31 janvier à Lyon. Objectif : « nouer et renforcer les relations de partenariat entre les entreprises algériennes et les entreprises de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ».  C’est à cet effet qu’une délégation de la Région Auvergne Rhône-Alpes, menée par Alain Marleix, ancien ministre sous la Présidence Sarkozy, et Président de la Commission des Relations internationales et des Accords agricoles de la région a fait le déplacement, cette semaine, à Alger. Celui-ci a expliqué, samedi soir, lors d’un point de presse, qu’après une Journée consacrée au Japon, c’est la seconde fois que le conseil régional consacre une Journée à un pays. Il explique l’intérêt  porté ainsi à l’Algérie de par la proximité, et les liens induits par la présence d’une importante communauté algérienne et franco-algérienne dans la région, troisième plus grande communauté, après celles établies en région Île-de-France et en région PACA. Et de préciser que la « Journée Algérie » est co-organisée par le Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes, et par le Consulat  général d’Algérie à Lyon. L’évènement sera rehaussé de la présence de l’Ambassadeur d’Algérie en France,  M.Abdelkader Mesdoua, ainsi que de l’Ambassadeur de France en Algérie, M. Xavier Driencourt. De même que des invitations ont été adressées aux responsables du gouvernement algérien à l’image du Premier-ministre, le ministre de l’Agriculture, le ministre de l’Industrie et des Mines, ainsi que la ministre de l’environnement et des énergies renouvelables. Rompant avec les habitudes des responsables étrangers, M. Alain Marleix, évitera toute complainte quant aux contraintes que pourrait poser la réglementation algérienne, et s’attardera sur le potentiel du marché algérien et les atouts et savoir-faire de la région qu’il représente. C’est dire que la visite de la délégation française en Algérie s’apparente à une opération marketing pour la rencontre qui devrait réunir 400 entreprises françaises et 250 entreprises algériennes. Au menu : tables rondes, déjeuners de networking et  visites de terrains de pôles de compétitivité et de clusters. Les rencontres devraient se pencher principalement sur quatre grands thèmes, à savoir l’agriculture l’élevage et l’agroalimentaire, la sous-traitance automobile et plasturgie, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, ainsi que le tourisme de montagne et le thermalisme. L’agriculture et l’agroalimentaire représentent cependant, le secteur le plus représenté par les entreprises qui devraient prendre part à la rencontre. Un tiers de la délégation algérienne compte des PME de l’agroalimentaire.  Aussi, les travaux de la Journée Algérie devraient se conclure par la signature d’un accord de partenariat entre la chambre nationale d’agriculture, et la chambre d’agriculture Auvergne Rhône-Alpes La sous-traitance automobile et la plasturgie sont également l’un des secteurs sur lesquels comptent la région Auvergne Rhône-Alpes pour susciter des partenariats, dans la mesure où l’Algérie mise sur le développement d’une industrie automobile avec d’importants taux d’intégration.  Des visites de terrain ont d’ailleurs été prévues dans cette région qui compte pas moins de 65.000 entreprises spécialisées dans la sous-traitance automobile et la plasturgie. Enfin, le Conseil régional compte aussi sur la rencontre du 31 janvier pour la conclusion de partenariats entre entreprises algériennes et françaises, dans le domaine des énergies renouvelables, dans la perspective de la mise en place prochaine de nouvelles capacités en solaire photovoltaïque en Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *