Un prix de référence de 50 dollars : le retour à l’orthodoxie budgétaire ?

par rédaction   Le conseil des ministres a récemment adopté le projet de loi de finances 2017. Comme attendu celui-ci introduit un important tour de vis sur les dépenses de l’État. Cependant, et à la surprise générale, le projet de finances a été établi sur la base d’un prix de référence du baril de 50 dollars, au lieu de 37 dollars auparavant. Chose qui peut paraître étrange dans un contexte de baisse drastique des cours du brut. La décision du gouvernement semble, d’ailleurs, animée par la volonté des pouvoirs publics de se passer du mécanisme instauré en 2000, après la création du Fonds de régulation des recettes (FRR). Il est vrai que celui-ci ne comptera plus un centime en 2017, le financement du déficit du Trésor ayant épuisé toutes ses ressources. Ce revirement de la politique gouvernementale signifie-t-il un retour à l’orthodoxie budgétaire pour autant ? Pour l’heure, les dispositions du projet de loi de finances ne prévoient pas de fermeture du Compte d’affectation spécial, nommé Fonds de régulation des recettes. Cependant, le gouvernement, qui a mis en place une règle d’Or budgétaire, et commence dès le PLF 2017 à mettre en place des prévisions de dépenses budgétaires trisannuelles, semble plus enclin à s’engager sur la voie de l’orthodoxie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *