Tribunal militaire de Blida : Toufik, Saïd et Tartag optent pour « le jugement de l’absent »

Le procès du quatuor Saïd Bouteflika, le général Toufik, Bachir Tartag et Louisa Hanoune a débuté hier, lundi, au tribunal militaire de Blida et a connu pour son premier jour un théâtral déroulement. Après le refus du tribunal de la demande de Toufik et de Hanoune de reporter le procès pour des raisons de santé, lesquels motifs se seraient avérés infondés selon le constat établi par des médecins militaires assermentés, deux des mis en cause, Mohamed Mediene et Athmane Tartag avaient décidé de ne pas se présenter au tribunal et boycotter le procès. Saïd Bouteflika s’est, quant à lui, présenté au procès mais refusant de répondre aux questions des juges, a préféré quitter la salle. Stratégie de défense, défaitisme ou simple mépris affiché envers le tribunal militaire qu’ils ne « reconnaissent pas » l’habilité à les juger, les trois accusés jugés au premier jours du procès auront brillé par leur absence en optant pour  le « droit de se taire » et laisser aux juges l’attitude de procéder à « un jugement de l’absent ». Le procès qui reprendra ce mardi matin risque de connaitre d’autres rebondissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *