Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Thon rouge: le quota de l’Algérie a doublé

Le quota de pêche au thon de l’Algérie a été doublé en 2017. Selon les propos du coordonnateur général chargé de la pêche et de l'aquaculture au ministère de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche, M. Tahar Hammouch, à l’APS, le quota de l’Algérie a été porté par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA) à 1.046 tonnes,  contre 546 tonnes initialement. Soit une hausse de 500 tonnes  induite par d’âpres négociations, explique le responsable algérien. Celui-ci rappelle que l’Algérie a demandé un quota supplémentaire pour se rapprocher du seuil historique de 5% du Total admissible de captures (TAC) dont bénéficiait l'Algérie jusqu'à 2010, et qui lui avait été retirés lors de 17e réunion annuelle de la CICTA tenue en 2010, et qui avait été marquée par l’absence de la délégation algérienne. Notre pays avait alors perdu un quota de pêche de 418 tonnes lesquels avaient alors été partagés entre la Libye, la Turquie, l’Egypte et la Syrie.
  1. Hammouche a aussi expliqué que la CICTA a fixé le quota global de l’espadon à 10.500 tonnes pour l'année 2017 à ses pays membres.
L'Algérie étant concernée par cette restriction, le même responsable a précisé que notre pays devra aussi défendre ses quotas de pêche lors de la prochaine réunion de la CICTA en 2017. M. Hamouche indique que l'Algérie devrait faire valoir son caractère de pays marginal en terme de capture de ce poisson dans la Méditerranée par rapport aux autres pays notamment ceux de la rive nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *