Tebboune obtient « l’appui total » de l’Armée

La revue El Djeich ne tarie pas d’éloges en faveur du président Abdelmadjid Tebboune qu’elle assure de son soutien total. L’armée nationale populaire apporte son « appui total (…) au Président de la République dans son action en vue de concrétiser ces démarches, émane de sa profonde conviction qu’elles participent à l’édification d’une Algérie puissante et glorieuse ». C’est d’ailleurs, ce qu’a souligné, « à plusieurs occasions, le chef d’état-major de l’ANP par intérim, le général-major Saïd Chanegriha », affirme l’éditorialiste de la revue de l’institution militaire. « L'Algérie est entrée dans une ère nouvelle marquant la fin des pratiques négatives qui ont failli ébranler les fondements de l'État », souligne El Djeich qui estime que « (…) les contours de l'Algérie nouvelle commencent à poindre à l'horizon, ce qui conforte l'idée que notre pays est entré dans une ère nouvelle qui marque la fin de pratiques négatives qui ont failli ébranler les fondements de l'État ». Faisant une lecture de la situation générale du pays depuis l’avènement de M. Tebboune, El Djeïch soutient que « la meilleure preuve de cette nouvelle démarche est la totale cohésion entre les différentes institutions du pays ». Il cite à titre d’exemple, « la cohésion entre le peuple et son armée qui a renforcé le sentiment patriotique de nombre de catégories sociales ayant pris la mesure du rôle important de l'ANP dans la protection de la patrie et du peuple(…)». Cet « appui » affiché au président Abdelmadjid Tebboune vient en reconnaissance aux actions entreprises par le chef de l’État, notamment « les efforts de renforcement du front interne et l’enracinement de la cohésion dans les rangs du peuple ». A cet effet et sur le plan interne, il est palpable de constater que le nouveau président s’est illustré par ses réactions aux attentes des algériens et à répondre à leurs cris de détresse. Il faut dire aussi que ce soutien viendra conforter la position du président de la République qui n’a cessé de redoubler d’efforts durant ses deux mois et demi d’investiture. Cela laisse miroiter une lueur d’espoir au sein de la population qui a vécu âprement les deux décennies passées. Le retour de l’Algérie au sein du concert des nations qui se traduit par le ballet diplomatique. Les efforts et la dynamique de notre pays à régler les conflits régionaux lui ont valu la reconnaissance des puissances et de la nation africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *