Tebboune met fin au titre « Fakhamatouhou » et rompt avec l’ère Bouteflika

Le nouveau président de la République, Abdelmadjid Tebboune a tenu à rompre de manière symbolique avec l’ère Bouteflika en exigeant lors de son discours d’investiture que l’on n’utilise plus jamais le titre « Fakahmatouhou », lorsqu’il s’agira d’évoquer ou de s’adresser au président de la République. « J’ai décidé aujourd’hui qu’il ne sera plus jamais fait usage du titre + Fakhamatou +, désormais il suffira de dire +Monsieur le président de la République+ ». Le nouveau président de la République qui entend ainsi effacer les derniers résidus de l’ère Bouteflika, laquelle s’est appuyée sur certains éléments de langages, comme « Fakhamatouhou », laquelle a plus qu’illustré l’hyperpersonnalisation du pouvoir laquelle a marqué le mode de gouvernance au cours des vingt dernières années. Une décision qui vient d’ailleurs conforter l’engagement d’Abdelmadjid Tebboune d’opérer une révision de la Constitution qui réduira les prérogatives du président de la République et qui permettra de préserver les citoyens de toute forme d’autocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *