Sous-traitance automobile : Le cahier de charges sur la table du gouvernement

Le cahier de charges sur la sous-traitance  automobile est finalisé et soumis au gouvernement, a indiqué mardi à Alger  le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb. Selon APS, le ministre a déclaré à la presse en marge du  lancement d’un jumelage entre l’Algérie et l’Union européenne pour  développer l’innovation industrielle  que « les textes sont au  niveau du gouvernement ». Et d’ajouter que la sous-traitance a désormais un "appui réglementaire  concret" qui prend en charge ce créneau, créateur de richesse et de valeur  ajoutée dans le cadre de la nouvelle loi d'orientation sur la petite et  moyenne entreprises, adoptée récemment par le Parlement. "Dans ce cadre, nous avons demandé à nos partenaires (Renault, Volkswagen  et autres constructeurs automobiles) de s’inscrire et de s’impliquer dans  cette politique de sous-traitance pour développer ces métiers", a encore  indiqué le ministre. "Nous avons ouvert notre marché à nos partenaires. En contrepartie, nous  demanderons des parts de marché pour les pièces (de rechange) que nous  fabriquerons", a-t-il expliqué. M. Bouchouareb a rappelé, à cette occasion, que l’industrie automobile en  Algérie a amorcé des progrès "malgré quelques problèmes et difficultés  qu’elle rencontre".  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *