Sonatrach: une nouvelle procédure de passation des marchés

  Une nouvelle procédure de passation des marchés devant permettre au groupe Sonatrach d’intégrer pleinement la promotion du contenu local dans ses projets, sera incessamment opérationnelle, a indiqué lundi à Alger un haut responsable auprès du groupe public pétrogazier. "Nous sommes en train de finaliser une nouvelle procédure de passation des marchés qui intègrera pleinement la promotion du contenu local, à travers des dispositions innovantes (..) Ainsi, ce nouveau dispositif devra être incessamment opérationnel", a précisé le Directeur central des marchés et Logistique auprès du groupe Reda Dafous. M. Dafous intervenait lors d’une table ronde tenue sous le thème :"comment contribuer à maximiser le contenu local dans les projets de développement de Sonatrach", et ce, dans le cadre des journées d’information sur les opportunités pour les entreprises algériennes. Sonatrach vise, dans le cadre de sa stratégie SH 2030, à promouvoir le contenu local de ses plans de développement de manière à porter d'ici 2030 le taux d’intégration industriel national à 55%, ce qui va se décliner impérativement sur le plan de passation des marchés du groupe, a-t-il expliqué. Ainsi, selon M. Dafous, ce dispositif devra contribuer à maximiser le contenu local dans les projets de développement de Sonatrach. En outre, lors de son intervention, ce même responsable a tracé le cadre réglementaire et législatif en Algérie en matière d’intégration nationale. Il a, à ce titre, signalé que ce cadre législatif et réglementaire est "très riche", citant ainsi l’exemple de l’article 83 du code des marchés publics qui accorde une marge de préférence de 25% aux produits d’origine algérienne. Evoquant par ailleurs l’ingénierie nationale, le directeur central EPM (Energy Project Management) auprès de Sonatrach, Faize Zane a mis l’accent sur l’impératif de mettre sur pied une industrie d’engineering pour réussir à maximiser le contenu local. Soulignant que l’engineering est la clé de réussite de toute politique visant à promouvoir le contenu local, le Conseiller du P-dg de Sonatrach, Hammoudi Bouhaddouda a, pour sa part, mis en exergue la nécessité d’investir dans la ressource humaine. "Il faut dégager des programmes de formation de la ressource humaine pour se déployer dans le domaine de l’engineering", a-t-il recommandé. Ainsi, M. Bouhaddouda a également mis l’accent sur l’impératif de constituer des groupements entre les petites et moyennes entreprises (PME) qui activent dans ce domaine afin d’asseoir une base nationale solide en matière d’engineering.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *