Sonatrach : projet d’achat d’une raffinerie à l’étranger

  Le Président directeur général de Sonatrach, Abdelmoumène Ould Kadour a annoncé dimanche à Oran que la compagnie pétrolière qu'il préside compte acheter une raffinerie à l’étranger. Le projet serait d’ailleurs au stade de négociation, selon ses propos. "Nous avons lancé un projet pour voir la possibilité d’acheter une raffinerie à l’étranger", à fait savoir le responsable du groupe Sonatrach dans une déclaration à l’APS, notant que le projet est en "stade des négociations", sans fournir d’autres détails. "Ce projet nous permettra de faire d’énormes économies dans le cadre du raffinage des produits pétroliers et de raffiner nos propres produits pétroliers et maintenir davantage notre dynamique d’investissement à l’étranger", a-t-il soutenu. Cette opération s’inscrit également, poursuit-il, dans le cadre de la nouvelle stratégie du groupe Sonatrach, visant le développement et la valorisation des ressources et le recours à la transformation du pétrole et du gaz au lieu de les vendre à l’état brut. A cet effet, M. Ould Kaddour prévoit l’achèvement de la réalisation de la raffinerie de Sidi R'zine (Alger) avant la fin de l’année en cours, mettant en relief l’importance de cet investissement pour consolider l’offre national en matière de produits raffinés et réduire la facture des importations. Dans le même sens, le Pdg de Sonatrach a annoncé la signature du contrat de lancement du projet de réalisation de la raffinerie de Hassi Messaoud dans les deux ou trois mois à venir, notant que l’appel d’offres est en cours et que son groupe commence à recevoir les propositions techniques. Pour le projet de la raffinerie de Tiaret, M. Ould Kaddour a informé que les dispositions relatives à ce projet n’ont pas été encore lancées, notant qu’un projet d’une raffinerie est un "lourd investissement", coûtant entre 2 et 5 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *