Sonatrach : Ould  Kaddour plaide pour la « simplification » des procédures

  La compagnie nationale des hydrocarbures va-t-elle se montrer plus conciliante et plus souple avec les partenaires étrangers ? Dans un message adressé aux travailleurs, le P-DG de la Sonatrach a appelé à la simplification des procédures et de la bureaucratie et à se concentrer sur l’activité de production des hydrocarbures. Selon l’agence de presse britannique Reuters qui cite une lettre interne de la firme pétrolière, M. Abdelmoumene Ould Kaddour  a indiqué dans son message que Sonatrach doit " simplifier la façon dont (elle) travaille, examiner (ses) procédures, faire un bond qualitatif et concentrer (ses) efforts sur le cœur de métier de l’entreprise, à savoir la production, le développement de (ses) activités". Une déclaration que pose bon nombre d’interrogations sur le sens que l’on va donner à la simplification des procédures et quelles directives devront être touchées par cette refonte. Aussi, cette position reflète-elle la réorientation de tout le secteur vers plus de souplesse, à l’effet d’améliorer l’attractivité du domaine minier algérien pour les investisseurs étrangers. En tout état de cause, pour Reuters, la déclaration du nouveau P-DG de la Sonatrach est perçue comme un nouveau signe de la volonté de la compagnie pétrolière d’aller vers plus de flexibilité dans ses rapports avec ses partenaires. Une flexibilité motivée, selon Reuters par les défis auxquelles fait face actuellement l’Algérie, notamment la nécessité d’augmenter la production dans un contexte de baisse des cours du brut. D’ailleurs, la compagnie semble avoir tourné la page des arbitrages et conflits passés. Après Total, voilà que Maersk Oil s’empresse au portillon de la Sonatrach pour faire part de sa volonté d’investir plus en Algérie.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *