Sonatrach : hausse de 25 % des exportations de gaz

Les programmes de développement et de boosting des gisements gaziers de la Sonatrach commencent à porter leurs fruits.  Selon le site spécialisé Engineering News, les exportations  de la Sonatrach en gaz auraient atteint des records durant les dix premiers mois de l’année 2016. Le site qui reprend les propos du Vice-président amont ainsi que du Directeur général adjoint pour la commercialisation de la Sontrach à l’agence britannique Reuters, précise que les ventes de la Sonatrach en gaz vers le marché italien ont augmenté de pas moins de 140% entre janvier et octobre 2016, par rapport à la même période de 2015. Se faisant plus précise, Reuters évoque une hausse de 25 % des exportations globales de gaz naturel, lesquelles sont passées de 44 milliards de mètres cubes à 54 milliards de mètres cubes. L’Algérie a, ainsi, livré plus de 13,2 milliards mètres cubes de gaz au marché espagnol, entre janvier et octobre dernier, figurant ainsi en tête des fournisseurs en gaz du marché ibérique.  L’Algérie couvre aussi 16 % des besoins du marché italien avec des livraisons estimées à 9,7 milliards mètres cubes de gaz. Sonatrach est dans une bonne dynamique dans la mesure où elle a réussi à inverser  la tendance  et à mettre fin à plusieurs années de déclin de la production. La hausse de la production et des exportations algériennes de pétrole et de gaz ont permis de relativement compenser la baisse des cours du baril sur les marchés internationaux. Le VP amont de la Sonatrach, M. Said Mekmouche a précisé que la Sonatrach a concentré ses efforts sur « le développement au lieu de l’exploration, et c’est ce qui explique que nous ayons obtenu une hausse de la production ». Et de préciser qu’aujourd’hui, la compagnie dispose de « 30 appareils de forage, sur le champ géant de Hassi Messaoud, contre une dizaine seulement, il y’a quelques années ». Reuters rappelle, aussi que Sonatrach prévoit un plan d’investissement de 3,2 milliards de dollars à l’horizon 2020 pour renforcer les capacités de transport par pipeline. Rappelons que les exportations algériennes d’hydrocarbures ont augmenté de 9 % durant les dix premiers mois de l’année, en passant de 98 millions de tonnes équivalent pétrole en 2015, à 107 millions de tonnes équivalent pétrole en 2016.  Said Maaliou explique dans ce contexte que « les prix ont certes baissé, mais nos exportations ont augmenté de 10 millions de tonnes équivalent pétrole (…) Nous sommes dans une période de croissance (de la production, ndlr), la stagnation appartient au passé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *