Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Sonatrach-Baker Hughes : 200 millions de dollars d’investissements dans les équipements pétroliers

  La compagnie nationale des hydrocarbures compte réduire sa dépendance aux équipements pétroliers importés et compte investir dans l’intégration industrielle. Pour ce faire Sonatrach a signé jeudi un accord de partenariat avec le leader américain des forages pétroliers Baker Hughes  General Electric, pour « la création d’une société commune ayant pour objet  la production locale d’équipements destinés à l’industrie du pétrole et du gaz, et à la localisation des services associés », annonce jeudi un communiqué commun des deux entreprises. Il s’agit de la réalisation d’un complexe à Oran sur une surface de 20.000 m2. La société sera détenue à hauteur de 51 % par Sonatrach. Le montant de l'investissement est de 45 millions de dollars dans la première phase du projet avant d'atteindre les 200 millions de dollars à terme. L’usine visera la fabrication, l'assemblage et la maintenance de divers types d'équipements de contrôle de pression tels que les têtes de puits, les « X-Mas Trees » et les valves, établissant ainsi une base importante pour répondre aux besoins croissants en amont de l'Algérie avec comme perspective l’exportation pour le marché régional. Dans la première phase du projet, 90% des effectifs seront constitués de travailleurs algériens tandis que le taux d'intégration de fabrication des équipements sera de 30%. Cette société délivrera aussi des programmes de formation et de développement de compétences à plus de 200 ingénieurs au cours des 7 premières années d’opération. En plus de la création directe d'emplois à Arzew, ce projet développera et renforcera la chaîne d'approvisionnement locale, ce qui permettra la création d'un nombre substantiel d'emplois indirects, ainsi que le renforcement de l’écosystème pétrolier et gazier à travers le développement du tissu de PME. Le P-Dg de la Soantrach, M. Abdelmoumen Ould Kaddour, a déclaré en marge de la cérémonie de signature de l’accord que «la création de cette société conjointe constitue une avancée dans la chaîne d’intégration de Sonatrach, en vue d’une meilleure maîtrise des coûts et des délais afin d’assurer un transfert de savoir-faire et de technologies par le biais de la diversification de son portefeuille de biens et services. Elle contribuera à renforcer le tissu industriel national et à la création d’un réseau de sous-traitants nationaux certifiés aux normes et standards internationaux. Elle viendra aussi pour consolider la relation historique entre Sonatrach et BHGE, et de la booster vers un partenariat d’excellence ». M.Lorenzo Simonelli, PDG de BHGE, a quant à lui ajouté qu’avec Sonatrach, BHGE est «en mesure d'établir un pôle de fabrication solide qui augmentera les capacités locales et dynamisera les exportations. Ce partenariat souligne notre engagement à contribuer à l’amélioration de la compétitivité économique, en développant des talents qualifiés et en appliquant des normes de fabrication des plus élevées. La Joint-Venture ne permettra pas seulement de revitaliser la chaîne d'approvisionnement locale de l'Algérie, mais aussi de positionner le pays en tant que fabricant clé dans l'équipement industriel». Présente en Algérie depuis plus de 40 ans, BHGE a participé à plusieurs projets majeurs, notamment son partenariat avec Sonatrach et Sonelgaz pour la création d'ALGESCO, unité de Turbomachines, de Maintenance et de Réparation à Boufarik, au service des clients de l’Amont, de l’Aval et du Transport Pétrolier.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *