Situation économique en Algérie : Crise de paranoïa en France

      « L’Algérie : un volcan assoupi ? Nous risquons une immigration massive », s’inquiète sournoisement le chroniqueur géopolitique de Radio Notre Dame, Hubert de Beaufort. Alarmiste et en plein crise de paranoïa, il ne cache pas ses pensées xénophobes qui témoignent de sa nostalgique de l’« Algérie française ».  Natif du Maroc, ce français fils du chef de cabinet militaire du Général de Gaulle en 1958, semble jubiler à l’idée de voir l’Algérie plongée dans un scenario à la Syrienne. Il tente de jeter de l’huile sur le feu, en minaudant une « crainte » d'un flux migratoire des Algériens vers la France fuyant leur pays.« Nous risquons une immigration massive », écrit prémonitoirement, le défenseur de Maurice Papon qui anime une chronique géopolitique sur la radio Notre Dame et présidait l'Institut de Recherche pour l'Intelligence Économique, Sociale et Stratégique (IRIESS). « L’effondrement des cours du pétrole ébranle les fondements de l’économie, du pouvoir et de la société, faisant craindre une déstabilisation profonde du pays et une vague d’immigration. », conclu-t-il. Le chroniqueur tente ainsi de lancer « Le débat géopolitique » qu’il considère « (…) ouvert depuis que l’explosion démographique voit la Méditerranée se remplir d’Africains traversant la Méditerranée, les Etats Unis ériger un mur avec le Mexique et Donald Trump déclarer à l’ONU : « la souveraineté nationale pour tous ». Surfant sur l’extrémisme catholique et le nationalisme » pour alimenter un discours surréaliste de ce qui pourrait advenir en Algérie pour apporter de l’eau au moulin des frontistes. C’est à peine s’il n’entonne pas « aux armes citoyens » car, pense-t-il « L’Europe et la France font face à des défis sans précédent. Nous avons deux priorités : défendre nos racines chrétiennes, sauvegarder la nation française toujours défendue par nos anciens. » Hubert de Beaufort affirme que « Plusieurs économistes ne cachent d’ailleurs pas leur inquiétude et craignent une faillite qui engendrerait le chaos et pousserait les Algériens à fuir vers l’Europe ». Il citera en référence, l’écrivain algérien Boualem Sansal pour qui « Le scénario d’une escalade de la terreur sur le modèle syrien me paraît tout à fait crédible ». En parfaits charognards, beaucoup semblent nous attendre au tournant.  

Une pensée sur “Situation économique en Algérie : Crise de paranoïa en France

  • 23 septembre 2017 à 16 h 29 min
    Permalink

    cet Hubert de Beaufort dit tout haut ce qu’une bonne partie de la classe politique française murmure depuis quelques années. aujourd’hui nos amis français ne savent plus s’ils ont bien fait de fermer les yeux ces 20 dernières années sur le transfert des capitaux d’Algérie vers leur pays et le reste de l Europe ou non.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *