Sécurité régionale et lutte contre le terrorisme: l’Algérie est « un partenaire stratégique » de l’UE

L'Algérie est "un partenaire stratégique" de l'Union européenne (UE), a affirmé lundi à Alger la haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, saluant son "rôle" dans la résolution des crises régionales. "L'Algérie est un partenaire stratégique de l'Union européenne, tant au niveau bilatéral que par son action et influence régionale", a-t-elle déclaré lors de la 2ème session du dialogue de haut niveau UE-Algérie en matière de sécurité régionale et de lutte contre le terrorisme. Selon la chef de la diplomatie européenne, les défis dans le voisinage commun font de l'Algérie et de l’UE des "partenaires privilégiés" sur les questions de sécurité. "Je salue le rôle de l’Algérie dans la résolution des crises régionales et sa disposition à coopérer avec l’UE, et aussi dans le contexte du multilatéralisme, dans ces questions d'intérêt commun", a-t-elle ajouté, soutenant que l'Algérie est "un interlocuteur de premier rang" en ce qui concerne les questions de sécurité régionale. "Il n'est plus possible de faire une distinction entre la sécurité au Nord et au Sud de la Méditerranée, nous avons une sécurité partagée comme nous avons une région partagée", a jugé la première responsable de la diplomatie européenne, soulignant la nécessité pour les deux parties de "travailler ensemble" pour stabiliser les zones de crises et garantir la stabilité et la sécurité de la région. "Je suis particulièrement intéressée à cette occasion par votre analyse sur la situation dans le Maghreb et le Sahel, qui sont des zones prioritaires de notre action commune et de notre action séparée", a-t-elle affirmé. Pour Mme Mogherini, la nouvelle session de ce dialogue, lancé en octobre 2017 à Bruxelles, "matérialise également une des priorités du Partenariat" adoptées lors du Conseil d'association de mars 2017 et constitue une "excellente opportunité" pour discuter de comment développer davantage une coopération régionale et une coopération entre l’Algérie et l'Europe, pour faire face au terrorisme et au crime organisé, y compris celui qui est responsable pour tout genre de trafic, incluant le trafic de migrants. La haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité a estimé, à l'occasion, que la rencontre d'aujourd'hui "sera la deuxième d’une longue série de rencontres positives et particulièrement importantes pour la sécurité des citoyens" Algériens et Européens. Elle a estimé, en outre, que la rencontre, constitue également une "excellente opportunité" pour échanger sur d’autres questions, citant à ce titre, le cyber-terrorisme, la déradicalisation et la prévention de la radicalisation.APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *