Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Saïd Bouteflika toujours pas inquiété

Saïd Bouteflika, voilà donc un nom qu’il ne fait plus bon de citer et qui ne porte plus bonheur. Un nom qu’il va falloir bannir car représentant la gabegie, le chantage, la corruption et l’usurpation de fonction. Saïd Bouteflika, frère cadet de l’ex-président destitué, reflète à lui seul le drame dans lequel ce dernier conseiller  a plongé les Algériens. Son nom devient sinistre et revient à chaque enquête, à affaire de corruption ou de malversation. Le nom de Saïd Bouteflika est désormais synonyme de tous les maux que vit notre pays depuis l’avènement dAbdelaziz Bouteflika. Derrière chaque nomination de cadre, de responsables ou d’enrichissement  de sa clientèle, le nom de Saïd apparait. Mais pourtant, il est loin d’être inquiété. Il continue à vivre le plus tranquillement du monde. Il occupe toujours son poste de conseiller et donne des ordres. La convocation d’Ahmed Ouyahia et de Mohamed Loukal, ce dimanche par la Justice algérienne et leur accusation d’avoir accordé des privilèges aux hommes d’affaires proches de Saïd Bouteflika est une cause à effet qui nous ramène fatalement vers ce puissant conseiller. Saïd qui est impliqué dans toutes les affaires scabreuses jouirait-il d’une quelconque immunité ? A –t-il bénéficié d’une « grâce » suite à un deal passé entre son frère ainé et l’armée ? Seuls les jours à venir nous en diront plus !

Une pensée sur “Saïd Bouteflika toujours pas inquiété

  • 22 avril 2019 à 8 h 11 min
    Permalink

    Gaïd Salah doit également suivre la voix de ceux qui l’on mis en place. C’est comme un caméléon il à dû se ranger du côté du peuple, mais nous ne sommes pas dupes et tôt ou tard le système tombera et des comptes seront rendus et les biens acquis par la corruption seront confisqués. Ce n’est que justice rendue au président BOUDIAF qui, en voulant assainir la politique de ses corrupteurs, il a été lâchement assassiné. Aujourd’hui c’est tout un peuple qui demande des comptes et ne craint QU’ALLAH tout puissant pour faire tomber un système mafieux et corrompu qui a saigné le pays et fait fuir ses enfants.
    Il faut continuer la lutte pacifique pour faire tomber les dernières têtes dont la principale celle de SAID BOUTEFLIKHA qui semble bénéficier d’une protection de GAÎD Salah probablement suite à un accord qui ne dit pas son nom.
    Donc la lutte Pacifique continue jusqu’à l’éradication de tous les membres du système et le jugement de SAID BOUTEFLIKHA pour avoir fait d’un pays riche comme l’Algérie, le dernier dans tous les domaines et d’avoir été responsable de l’exode massif de la matière grise vers des pays développés.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *