Saïd Bouhadja monte au créneau

Alors que le Parlement vient de se doter d’un nouveau président, en la personne de Mouad bouchareb, plébiscité ce mercredi, Said Bouhadja crie à "l'illigitimité" de son successeur et menace de recourir au peuple. Dans un entretien qu’il a accordé au quotidien Liberté, paru ce mercredi, le president de l’APN déchu déclare que « Cette affaire ira très loin, et la guerre durera longtemps. Nous n’avons pas l’intention de nous arrêter là. » Bouhadja annonce les prochaines actions à entreprendre et affirme qu’« Il y a une mobilisation des troupes en ce moment. La famille révolutionnaire, dans son ensemble, est de mon côté. De larges pans de la société civile, aussi. » En parfait opposant qu'est devenu ce dernier, il averti qu’« il faut savoir que les Algériens ont atteint un degré de maturité qui leur permet de faire la distinction entre les bonnes et les mauvaises intentions. Et ils ne vont pas se taire. Je ne pense pas qu’une telle démarche illégale restera sans conséquence. » D’un autre coté et dans le même sillage  des voix commencent à s’élever ça et là contestant l’éviction du president de l’Assemblée populaire nationale. Un appel national est lancé à travers facebook pour la tenue, dimanche 28 octobre, d’un sit-in devant le Parlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *