Recul des résultats des assureurs en 2016

Le secteur des assurances risque de terminer l’exercice 2016 sur une note négative. Selon des sources proches du secteur,  celui-ci risque de marquer une stagnation de l’évolution du chiffre d’affaires dans le meilleur des cas. L’exercice 2016 risque de se clôturer sur un recul de 3 à 5 % du chiffre d’affaires des assurances dans le scenario le plus pessimiste. Nos sources nous expliquent qu’il suffit de faire un comparatif avec l’exercice 2015 pour prendre la mesure de la gravité de la situation. Ainsi, les assureurs ont enregistré une évolution de 7 % de leurs résultats au premier semestre 2015, pour finir l’année sur une croissance de seulement 0,7 %. En 2016, le secteur a marqué une croissance de 2,3 % au premier semestre, ce qui fait dire à nos interlocuteurs que l’exercice se terminera par un taux de croissance nul, si ce n’est négatif. Nos sources expliquent que les raisons ne sont pas à chercher dans la limitation des importations de véhicules neufs, et encore moins dans le contexte de crise. Elles expliquent que le marché algérien ne s’est pas refermé sur lui-même, en 2016. L’Algérie a importé près de 100.000 véhicules, ce qui aurait dû assurer un chiffre d’affaires de 5 milliards de dinars et des usines ainsi que des activités ont été créées, nous explique-t-on. Le marché a donc du potentiel. Et de conclure que le véritable problème réside dans la concurrence déloyale et le dumping auquel se livrent certaines compagnies et qui absorbe tout le potentiel de croissance du secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *