Quand « Le Monde » se fourvoie dans la rente

Gavé par la manne publicitaire de l’Algérie Bouteflikienne (quelque 1,6 million d’euros perçu en termes d’un publireportage du 4 juillet 2014) le quotidien français qui a fait l’éloge du 4eme mandat d'Abdelaziz Bouteflika, Le Monde trouvait alors en l’Algérie un pays « en marche » quant elle se traînait à peine sur un fauteuil roulant fulminant sa colère et son dépit. Le grand journal « Le Monde » faisant fi des règles élémentaires déontologiques de la presse ne s’embarrassait pas de désinformer le monde sur la réalité d’un pays ravagé par la rapine et la corruption. Le sérénissime « Le Monde » s’était juste contenté de profiter d’une publicité mensongère, occultant toute morale ou éthique allant jusqu’à se contentant à peine de réponses « automates » livrées par une agence de communication sans jamais avoir parlé au président déchu, change de fusil d’épaule et retrouve « sa notoriété » et son sens de la démocratie. Comme pour faire amende honorable pour sa cupidité, il cherche l’expiation pour ses fautes, lui qui a été corrompu par le régime de Bouteflika et enfourche la douce et docile monture du hirak. Pour cela quoi de mieux que de juger dans son éditorial de ce mardi l’Algérie qui s’acheminerait, selon lui, vers « une élection vide de sens » et que  « L’élection qui se profile prend des allures de parodie démocratique ». Le Monde nous livre ainsi une parodie de journalisme ! Le Monde "s’inquiète" pour le devenir démocratique de l’Algérie et note que « l’immense majorité demande une remise à plat de la redistribution des richesses nationales, veut remettre la souveraineté du peuple au centre de la vie politique et entend reprendre en main son destin qu’un clan lui a confisqué pendant trop longtemps. » Il doit surement oublier que ce même clan a été imposé par la France qui profite des richesses algériennes, accueille bien volontiers les biens spoliés au peuple Algérien, tout en protégeant ses ouailles qu’elle cajole à coup de double nationalité, d’asile « politique » et de carte de séjours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *