Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Publicité : Séguéla et Bolloré mettent le pied en Algérie

  Le publicitaire des présidents  s’implante officiellement en Algérie. Le groupe français Havas, héritier de Jacques Séguéla, très connu pour ses campagnes politiques et réputé pour être un faiseur de président a annoncé lundi l’acquisition de 49 % des parts sociales de deux grands groupes médias algériens. Selon plusieurs médias spécialisés de l’Hexagone, Havas a acquis les parts de Ganfood, agence de conseil et création, ayant dans son portefeuille Heineken, Peugeot, Sanofi, Lafarge, Société Générale et Toudja, etc. Ganfood devient Havas Creative Alger. Cherif Medjaoui, Managing Partner de Ganfood, est ainsi nommé Directeur général en charge de la création. Havas a également acquis les parts de HVS, agence Media qui compte parmi ses clients des entreprises comme Lactalis, Emirates, Hygienix, LG, Mango, IFRI, JDE, etc. HVS devient ainsi Havas Media Alger. Isma Tifous, Managing Partner de HVS, devient ainsi  Directeur général de Havas Media Alger. Les deux agences présidées par Pascal Allard, également CEO Havas North Africa, constitueront le Havas Village Alger qui intégrera directement le Top 5 du marché en Algérie, explique-t-on. Une annonce qui a de quoi surprendre, dans un contexte de ralentissement du marché publicitaire en Algérie, sur fond de crise et de verrouillage de la publicité institutionnelle.  Une annonce qui intervient aussi à la veille d’échéances électorales présidentielles. Il faut noter dans ce sens que Havas, anciennement Euro RSG, est la premier groupe de publicité en France et le sixième dans le monde. Le groupe est la propriété de Vincent Bolloré, patron de Canal + et de Vivendi. Jacques Séguéla, actionnaire à hauteur de 20% du groupe y a occupé le poste de Vice-Président jusqu’à septembre 2014. Celui qui compte 20 campagnes présidentielles à son actif a depuis pris sa « retraite ». Il n’a cependant pas coupé ses liens avec Havas dont il demeure l’un des administrateurs et le principal consultant. Celui-ci continue d’ailleurs à faire office de référence en matière de communication politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *