Procès des lignes de montage : des chiffres effrayants

  Le procès relatif aux lignes de montage automobile et au financement occulte de la campagne électoral pour un cinquième mandat présidentiel pour Abdelaziz Bouteflika a levé le voile sur des pratiques et des chiffres effarants. Les chiffres relatifs à la dilapidation de deniers publics et aux financements versés à la campagne électorale rapportés par El Bilad TV donnent le tournis.
 Indus-avantages octroyés
  • 11.000 milliards de centimes ont été dilapidés dans le cadre des lignes de montage automobile, c’est l’équivalent d’un peu plus d’un milliard de dollars.
  • 2.400 milliards de centimes est le coût des exonérations et avantages accordés par Abdelmalek Sellal aux hommes d’affaires accusés dans le cadre de ce dossier.
  • 7.700 milliards de centimes est le coût des exonérations et avantages accordés par Abdelmalek Sellal aux hommes d’affaires accusés dans le cadre de ce dossier.
  • 4.800 milliards de centimes est le manque à gagner pour le Trésor public induit par les avantages accordés au groupe Tahkout.
  • 11350 milliards de centimes est le manque à gagner pour le Trésor public induit par les avantages accordés au groupe Mazouz.
  Financement de la campagne électorale
  • 75 milliards de centimes ont été versés par des hommes d’affaires sur le compte de campagne de Bouteflika
  • 20 milliards de centimes ont été versés par les Larbaoui.
  • 39 milliards de centimes ont été versés par les Mazouz.
  • 10 milliards de centimes ont été versés par les Metidji
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *