Prévisions du FMI pour l’Algérie : croissance quasi nulle et hausse du chômage en 2018

  L’année 2018 risque d’être difficile pour l’économie algérienne. Les dernières prévisions du Fonds monétaire international sont de susciter l’optimisme. Le prochain exercice risque de rimer avec une croissance quasi nulle et une forte hausse du chômage. L’annonce du recours à la planche à billets et l’augmentation des budgets d’équipement ne semble pas peser sur les projections du Fmi qui table sur une croissance du PIB de 1,7 % en 2017 et de 0,8 % en 2018 contre 3,3 % en 2016. Pour ce qui est de l’évolution du chômage, l’Institution de Bretton Woods prévoit un taux de11,7% en 2017 et de 13,2 % en 2018 contre 10,5 % en 2016. La moins accablante des mauvaises nouvelles concerne le déficit de la balance des paiements qui devrait légèrement se résorber en 2018. Selon le FMI ce déficit atteindra 10,8 % du PIB en 2018 contre 13 % en 2017 et 16,5 % en 2016. le Fonds table aussi sur une baisse progressive du taux d'inflation lequel passera de 6,4% en 2016 à 5,5 % en 2017 et enfin à 4,4 % en 2018.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *