Presse : la publicité publique ne servira plus à faire du chantage

Le nouveau président de la République a tenu à s’adresser à l’ensemble des médias nationaux lors de son discours d’investiture, jeudi au Palais des nations à Alger. Abdelmadjid Tebboune a assuré les médias que la publicité publique ne servira plus à faire pression ni au chantage qui a marqué l’ère Bouteflika. « Le problème de la publicité publique sera réglé définitivement. La publicité publique servira à aider les médias, à encourager l’innovation et la presse électronique, » a indiqué le président de la République. Il assure les médias que la liberté de la presse sera garantie et sans aucune limite, exception faite des limites imposées par la loi et l’éthique. Le président Tebboune incite d’ailleurs les médias à être à la hauteur des attentes des citoyens et contribuer à éclairer l’opinion publique. Il les exhorte à plus de professionnalisme et à éviter toute forme de diffamation et s’assurant de la véracité des informations diffusées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *