Des milliers de Tunisiens sont descendus dans la rue, dimanche soir, pour fêter l'écrasante victoire de l'universitaire Kais Saied, deuxième président à être élu au suffrage universel en Tunisie face à son concurrent, Nabil Karoui. Avec 40 points d'avance sur l'homme d'affaires, Nabil Karoui, M. Saied l'a emporté avec plus de 70% des voix, selon les sondages de divers instituts. Les résultats définitifs du scrutin ne seront pas annoncés avant lundi. « C'est un jour historique » a commenté un mécanicien, Boussairi AbidiSaïd. La Tunisie « a récolté les fruits de la révolution et Kaïs Saied va en finir avec la corruption » a-t-il ajouté. Le vainqueur de ces élections a remercié les jeunes « qui, a-t-il déclaré, ont inauguré une nouvelle page de l'histoire ». Environ 90% des jeunes de 18 à 25 ans ont, en effet, voté pour l'universitaire, selon les estimations de l'institut de sondage Sigma. « Je vais porter ce message de la révolution de 2011 », a-t-il assuré promettant que son projet est basé sur la liberté. « L’époque de la soumission est terminé, nous venons d’entrer dans une nouvelle phase de l’histoire », a-t-il ajouté. Le parti islamiste Ennahda a appelé ses partisans à se rendre au centre de Tunis pour fêter la victoire de M. Kais Saied. Farouchement indépendant, ce dernier a exclu tout accord avec les partis. Radio Algérienne