Pour Moscou « les Algériens doivent décider eux-mêmes de leur sort sur la base de leur propre législation et constitution »

Après les États-Unis et l'Allemagne, la Russie renvoie, à son tour, l'émissaire de Bouteflika, Ramtane Lamamra à la volonté populaire. Le Kremlin est convaincu que« les Algériens doivent décider eux-mêmes de leur sort, sans ingérence de pays tiers et sur la base de leur propre législation et constitution».
Dans une lettre adressée à Vladimir Poutine et transmise par le chef de la diplomatie algérienne, Alger n'a pas sollicité l'aide de Moscou, a déclaré le porte-parole du Kremlin lors d'une conférence de presse. Selon Sputnik, il a souligné que la situation dans le pays devait être réglée sans ingérence extérieure.
Dans son message à Vladimir Poutine, le Président algérien Abdelaziz Bouteflika n'a demandé aucune aide du Kremlin, a déclaré jeudi aux journaliste Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe, précise encore l'agence de presse russe.

«Personne n'a demandé d'aide à la Russie. Alger et Moscou souhaitent le maintien de bonnes relations dans leur coopération. Nous sommes convaincus que les Algériens doivent décider eux-mêmes de leur sort, sans ingérence de pays tiers et sur la base de leur propre législation et constitution», a déclaré M.Peskov en réponse à la question de savoir si le Président algérien avait lancé un appel à l'aide dans sa lettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *