Pour le Kremlin la conversation entre Bensalah et Poutine est « tout à fait normale »

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a qualifié de « normale » l’entretien entre le chef de l’État Abdelkader Bensalah et le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine, en marge du sommet Russie-Afrique, qui s’est tenu la semaine dernière à Sotchi, a rapporté aujourd’hui mardi l’agence russe d’information Sputnik. « C’était une conversation tout à fait normale entre deux interlocuteurs lors de réunions bilatérales», explique-t-il. Pour rappel, une vidéo, devenue virale sur les réseaux sociaux, a présenté le chef de l’État, Abdelkader Bensalah s’adressant à Vladimir Poutine déclarant que : « si j’ai demandé à vous rencontrer, c’est pour vous pour rassurer sur la situation en Algérie qui est maîtrisée et que nous sommes capables de dépasser cette conjoncture. (…) Nous avons opté pour le dialogue avec les partenaires et des représentants de la société civile et nous avons installé une haute autorité pour les élections du 12 décembre prochain (…)». Des propos qui avaient poussé certains à accuser le chef de l’État de « présenter des rapports au Président russe ». Il faut cependant noter que la vidéo en question avait été sortie de son contexte, à savoir un discours du chef de l’État concernant les opportunités de partenariat algéro-russe. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov a indiqué qu’« il est difficile de parler d’un quelconque rapport dans ce contexte ». Et d’ajouter que « tous savent que les préparatifs sont en cours pour l’organisation d’élections en Algérie et qu’il y’a beaucoup de candidats qui s'y présentent. » il estime, en outre que tout chef d’État qui préside au destinées d’une nation « de manière permanente ou temporaire, confirme à ses interlocuteurs que la situation est normale dans son pays, que la situation est maîtrisée dans un cadre tout à fait légal. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *