Plusieurs unités de montage à l’arrêt : le secteur automobile en crise !

Plusieurs unités de montage automobile ont suspendu leur production. Après Sovac et Renault Algérie production, c’est au tour de l’unité de montage de camions Hyundai de Batna appartenant à l’homme d’affaires emprisonnés Hassan Larbaoui de suspendre ses activités.  En effet, Global Motors Industries propriété de Hassan Larbaoui a annoncé dimanche la suspension de l’activité de son usine à Batna en raison de l’épuisement de son stock de kits CKD/SKD et au non renouvellement des autorisations d’importation des kits CKD/SKD depuis six mois. Une situation qui poussé l’entreprise à mettre ses employés au chômage technique depuis le 27 août dernier. Rappelons que  Sovac, propriété de Mourad Oulmi placé en détention provisoire depuis quelques mois pour malversations, a lui aussi été contraint de suspendre son activité depuis le mois de septembre et de mettre 700 salariés au chômage technique. Rappelons que Volkswagen partenaire du groupe Sovac a décidé de suspendre des kits de montage et ses véhicules au marché algérien depuis le mois de décembre. Pour sa part, Renault Algérie production a annoncé au mois d’octobre dernier l’arrêt provisoire de son usine de Oued Tlilat à Oran, espérant reprendre l’activité avec le renouvellement des quotas en 2020. Il faut cependant noter que ces arrêts consécutifs de production ne font qu’ajouter à la tension sur le marché automobile, qui semble désormais à l’orée d’une crise majeure. L’interdiction de l’importation de véhicules neufs depuis 2014 et la limitation des importations de kits destinés aux unités de montage automobile à des quotas, devaient être compensés par l’autorisation d’importation de véhicules d’occasion de moins de trois ans. Or, la Direction générale des Douanes algériennes a annoncé jeudi que cette autorisation ne devrait enter en vigueur qu’après publication d’une instruction interministérielle permettant son application effective. Une situation qui ne laisse présager qu’un rétrécissement de l’offre sur le marché et une nouvelle flambée des prix des véhicules d’occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *