Plus de 72,1 millions d’unités de produits pyrotechniques saisies en 2018 

Plus de 72,1 millions d'unités de produits pyrotechniques ont été saisies durant l'année 2018, selon des bilans élaborés par les Douanes algériennes, la Gendarmerie nationale et la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les Douanes algériennes ont saisi 62,2 millions d'unités, au moment où la Gendarmerie nationale a saisi 7,5 millions d'unités, et la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) 2,3 millions d'unités. Intervenant devant la commission de Finances de l'Assemblée populaire nationale, le directeur général des Douanes, Farouk Bahamid, avait relevé récemment que plus de 62 millions d'unités de produits pyrotechniques avaient été saisies durant les 9 premiers mois de 2018, en hausse de plus  de 189.000 unités par rapport à la même période de 2017. Le bilan communiqué par la Gendarmerie nationale, fait état de 7,5 millions d'unités de pyrotechniques et de pétards de différents calibres saisies de janvier jusqu'au 17 novembre 2018. Le nombre d'unités de pyrotechniques saisies, jusqu'au 18 novembre, a atteint 2.281.755 unités, a précisé dimanche la DGSN, ajoutant que 810 personnes impliquées dans ce commerce illicite ont été arrêtées. Quant au nombre d'affaires enregistrées, il s'élève à 628, a souligné la même source. A noter qu'à l'approche de la célébration de la Fête de la naissance du prophète (Mawlid El Nabaoui), la DGSN a lancé une campagne de sensibilisation aux dangers d’utilisation des produis pyrotechniques. Placée sous le slogan "célébrons la fête d’El-Mawlid El-Nabaoui Acharif sans accidents", la campagne vise à "sensibiliser les parents afin d’éviter à leurs enfants les dangers d’utilisation des produis pyrotechniques, surtout chez les adolescents". L'usage des produits pyrotechniques se  fait de façon accrue à l'occasion de la célébration de la fête Mawlid Ennabaoui Echarif. La Fédération algérienne des consommateurs (FAC) a appelé, dimanche, au boycott de tous les produits pyrotechniques, plaidant pour une célébration "saine" de cette fête. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *