Partis politiques : vers la criminalisation du recours à l’argent sale

Le Président de la République Abdelmadjid Tebboune s’est engagé jeudi, lors de son discours d’investiture à moraliser la vie politique et réhabiliter les instances élues. Le Président Tebboune a dans ce sens indique que le recours à l’argent sale au sein des partis politiques et l’achat des voix sera criminalisé dans le cadre d’une nouvelle loi électorale, qui accordera une plus grande chance aux jeunes en particulier les universitaires, de se porter candidats. Le président de la République a aussi assuré que les partis seront finnacés sur les resources de l'Etat afin de leur éviter de tomber dans le piège de l'argent sale. Il s’est également engagé à fixer des limites au principe d’immunité dont bénéficient les élus, estimant que l’immunité ne bénéficiera plus à ceux qui se rendent coupables de corruption ou de crimes et délits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *