Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Ould Kaddour refuse de quitter Sonatrach

C’est une petite rébellion que fomente l’ex-P-DG de Sonatrach. Limogé le 23 avril dernier, Abdelmoumene Ould kaddour refuse de quitter Sonatrach, mettant le nouveau P-DG Rachid Hachichi dans une situation complexe et contribuant à alimenter un climat délétère et d’incertitude au sein de la première entreprise d’Afrique. Selon nos sources, Abdelmoumène Ould Kaddour qui s’accroche à Sonatrach compte sur la contribution de ses anciens conseillers maintenus en place et continue même à se réunir avec les responsables de certaines entreprises étrangères et prendre des engagements avec elles. C’est ainsi qu’il s’est réuni la semaine dernière avec les équipes de Boston Consulting Group pour les encourager à poursuivre le travail déjà entamé. A quel titre ? Nul ne le sait, d’autant que les rapports qu’entretien l’ancienne direction de Sonatrach et les américains BCG et McKinsey font l’objet d’un intérêt tout particulier de la part des enquêteurs et de la Justice.  L’attitude d’Ould Kaddour semble conforter l’impression que celui-ci veut à tout prix préserver les intérêts de BCG au sein de Sonatrach. Fait plus étrange, le responsable de la Sécurité interne de l’entreprise (SIE), ferme les yeux et ouvre les accès au patron déchu de la Sonatrach. La situation met le nouveau P-DG dans la gêne le poussant  à solliciter l’intervention du ministre de l’Energie Mohamed Arkab, lequel devra négocier avec Ould Kaddour sur les débouchées qu’il pourrait lui proposer, soit en intégrant les services du ministère ou en optant pour la retraite. En tout état de cause, la posture d’Ould Kaddour a des implications qui dépassent les simples états d’âme d’un P-DG qui peine à quitter ses fonctions.  C’est la rébellion d’un homme de l’ancien pouvoir  qui refuse de reconnaître l’autorité du chef de l’Etat qui l’a limogé. Preuve encore que le clan de Saïd Bouteflika s’accroche encore au pouvoir.

4 pensées sur “Ould Kaddour refuse de quitter Sonatrach

  • 11 mai 2019 à 15 h 14 min
    Permalink

    Mais c grave c …
    Vous écrivez votre article comme une anecdote de quarter, rabi yahdik,

    Répondre
    • 12 mai 2019 à 19 h 46 min
      Permalink

      Sale vendu d’Ould Kaddour, il gère ça comme si c’était son pétrole. C’est Algériens espèce de harki !

      Répondre
      • 13 mai 2019 à 13 h 58 min
        Permalink

        Non seulement il a detourne des millions de dollars et il veut rester a la tete de sonatrach in challah c est au tribinal de blida qu il aura rendez vous

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *