ONPPE: plus de 530 signalements de cas d’atteinte aux droits de l’enfant reçus depuis avril

L'Organe national de la protection et de la promotion de l'Enfance (ONPPE) a reçu, depuis avril dernier, plus de 530 signalements de cas d'atteinte aux droits de l'enfant via le numéro vert (11/11), a indiqué la Déléguée nationale de la promotion et de la protection de l'Enfance, Meriem Cherfi.

"L'Organe a reçu plus de 530 signalements de cas d'atteinte aux droits de l'enfant émanant de citoyens, voire d'enfants eux-mêmes, et ce via le numéro vert (11/11 lancé avril dernier) en sus de 2.000 à 5.000 appels téléphoniques par jour, portant pour la majorité sur des demandes d'orientations et des préoccupations liées à l'enfance ou aux missions de l'ONPPE", a indiqué Mme Cherfi dans une déclaration à la presse en marge de l'ouverture d'une session de formation au profit des juges des mineurs. Notant que les signalements des cas d'atteinte aux droits de l'enfant ont trait, entre autres, à la maltraitance, certaines agressions ou à la mendicité outre des appels émanant des parents en besoin d'aide pour la prise en charge de leurs enfants, Mme Cherfi a fait savoir que "l'Organe intervient directement sur le terrain pour le traitement de ces cas". "Dès la réception d'un signalement, une démarche est engagée sur le terrain pour s'assurer de la véracité de l'information, qui est transmise, dans la majorité des cas, au Service du milieu ouvert relevant du ministère de la Solidarité nationale pour la prise en charge et le traitement", a-t-elle précisé ajoutant que "la mission de prise en charge et de protection de l'enfance incombe aux différentes parties et à la société dans son ensemble". A ce propos, la Déléguée nationale de la promotion et de la protection de l'Enfance a rappelé les mécanismes mises en place pour le signalement des cas d'atteinte aux droits de l'enfants, notamment le numéro vert (11/11) et un émail, et ce conformément à la loi n 12-15 du 15 juillet 2015 relative à la protection de l'enfant, notamment les dispositions relatives à la protection sociale de cette catégorie. Par ailleurs, Mme Cherfi a révélé que l'ONPPE organisera la semaine prochaine une rencontre nationale sur "la consolidation de la participation en matière de protection des droits de l'enfant", regroupant environs 150 participants dont des représentants de différents secteurs, des départements ministériels et des acteurs concernés par les domaines de l'enfance, outre des associations activant dans le créneau. Organisée en collaboration avec l'Organisation internationale de la réforme pénale (PRI), pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), cette rencontre visera à discuter et enrichir les mécanismes de renforcement des réalisations en relation avec le domaine, tout en évoquant les législations relatives aux domaines de l'enfance notamment la loi sur la protection de l'enfance. S'agissant de la session de formation destinée aux juges des mineurs et organisée par l'ONPPE, Mme Cherfi a déclaré qu'elle portera sur le thème des "principes de la protection de l'enfance pendant la procédure judicaire", comportant plusieurs axes relatifs au domaine de l'enfance à la lumière des nouvelles procédures énoncées par la loi sur la protection de l'enfance ainsi que d'autres axes relatifs aux incidences psychologiques et sociales de l'enfant en détresse et de l'enfant délinquant, tout en abordant  la médiation dans la loi, outre les mission des juges des mineurs et les missions de l'ONPPE. Présidant la cérémonie d'ouverture de cette session, Mme Cherfi a affirmé que cette dernière s'inscrit dans le cadre d'une série de sessions de formation organisées par l'ONPPE au profit des différents acteurs concernés par le volet de la protection de l'enfance. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *