Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Nouvelle descente de police à Sonatrach : la Justice accélère les choses

La Justice accélère ses investigations concernant de nombreux dossiers relatifs à la gestion de la Sonatrach. Après les enquêteurs du MDN, et les inspecteurs de l’IGF, ceux sont des officiers de la police judiciaire qui se sont présentés mercredi dernier à la Direction générale de Sonatrach, apprend-on de source sûre. Ces derniers ont réclamé les dossiers de la Direction commerciale. Les enquêteurs s’intéressent plus particulièrement à l’achat de la raffinerie d’Augusta en mai 2018, et laquelle n’avait pas été prévue dans le planning de la Direction commerciale. Nos sources expliquent que cet achat a été subitement imposé par Abdelmoumène Ould Kaddour, sur la base des conseils de Mohamed Salih Rais, le vice-président de la division raffinage et pétrochimie. Rappelons également que les contrats pour l’achat de la raffinerie ont été signés par Ahmed Mazighi, alors qu’il n’était que conseiller d’Ould Kaddour (Pour plus de détails lire le lien suivant : Sonatrach « achète » des structures sur une base de l’Otan !). Les enquêteurs s’intéressent aussi,  au projet SH 2030 et aux rapports avec le consultant américain Boston consulting group ( Pour plus de détails lire le lien suivant :  Sonatrach : Ould Kaddour a quitté le territoire national) Ould Kadour et Rais sont sur la corde raide.

3 pensées sur “Nouvelle descente de police à Sonatrach : la Justice accélère les choses

  • 23 avril 2019 à 16 h 35 min
    Permalink

    Au fait Mr Ould Kadour a été nommé pdg de la SONATRACH en quelle année? Et qu’en est-il des autres pdg et leurs gestion exemplaires dont vous ne soufflez mot. C’est très difficile de rester honnête dans votre métier.

    Répondre
    • 23 avril 2019 à 17 h 13 min
      Permalink

      Nous voyons que les larbins sortent de leurs caches. Ould Kaddour a été nommé en mars 2017 et tous les contrats que nous évoquons ont été signés dès son arrivée. Vous devriez vous poser la question de l’objectivité et de l’honnêteté. Si maintenant vous avez quelque griefs à l’encontre des prédécesseurs d’Ould Kaddour avec preuve à l’appui, nous sommes preneurs. Sachez que tout ce que nous avons publié est sourcé et documenté.

      Répondre
  • 23 avril 2019 à 16 h 11 min
    Permalink

    S il n y a pas de DE DOUBLE NATIONALITÉ POUR LES hautes fonctions de l état. Il y aurait eu moins de corruption et DES marchés de complaisance. VIVE L ALGÉRIE ET VIVE la nationalité ALGÉRIENNE EXCLUSIVE. VIVE le peuple ALGÉRIEN SOUVERAIN et surtout l ANP

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *