Mouvement dans le Top management de Sonelgaz

  Le PDG de Sonelgaz, M. Chaher Boulakhras, a procédé à un mouvement dans le top management de certaines sociétés du Groupe Sonelgaz, indique aujourd’hui un communiqué du groupe public. Selon la même source les changements dans le top management ont touché en priorité les premiers responsables de la Compagnie d’Engineering de l’Electricité et du Gaz (CEEG) mais aussi la Société de Montage Industriel (Etterkib), la Société de Travaux et de Montage Electrique (Kahrakib), la Société d’Electricité et des Energies Renouvelables SKTM et la Société de Transport et de Manutention Exceptionnelle des Equipements Industriels et Electriques (Transmex). Ce mouvement est justifié  par « la qualité et la mobilité professionnelle du management comme levier de mise en œuvre des démarches managériales destinées à améliorer la qualité et le contenu de l’exercice du service public dévolu au Groupe Sonelgaz dans le sens d'une plus grande responsabilisation des acteurs et d'une plus grande efficacité ». Selon Sonelgaz, « ce mouvement répond à la nécessité de mettre en œuvre une nouvelle stratégie corporate du Groupe qui a imposé le management du changement au cœur des priorités de Sonelgaz ». Et de préciser que le PDG de Sonelgaz a exhorté, lors des cérémonies d’installations des nouveaux managers, ces derniers « à s’adapter aux changements de leur environnement et de répondre à l’exigence de qualité des 9,5 millions de clients électricité et 6 millions de clients gaz que compte le Groupe Sonelgaz. Dans cette optique, le PDG a estimé que conduire le changement est une condition essentielle pour plus d’efficacité opérationnelle et pour mieux assurer la pérennité des activités des sociétés du Groupe ». Selon le communiqué de la Sonlegaz, M. Boulakhras s’est dit satisfait de voir de jeunes managers accéder à de hauts postes de responsabilité. Il a également a appelé les managers à agir pour améliorer les conditions de réalisation des ouvrages et leurs délais d’exécution. Il a appelé notamment au respect de la réglementation tout en s’adaptant à une politique managériale basée sur la performance et la transparence. Le P-DG de Sonelgaz a aussi insisté sur les efforts qui seront davantage consacrés à l’intégration nationale et au développement des activités du Groupe Sonelgaz à l’international. « Dans cette perspective, un pôle dédié au développement industriel et au partenariat a été créé au sein de la holding Sonelgaz. Sa mission est d’évaluer les partenariats industriels en cours de mise en œuvre et d’en développer de nouveaux de façon à approcher, à terme, un taux d’intégration nationale de 70%. Les partenariats stratégiques pour la fabrication d’équipements industriels déjà lancés par Sonelgaz seront renforcés par d’autres partenariats dans le domaine de l’Ingénierie, l’Approvisionnement et la Construction de façon à permettre au Groupe Sonelgaz d’opérer à l’étranger aussi bien dans l’exportation de l’énergie que dans l’ingénierie et les services liés aux industries électriques et gazières », précise-t-on de même source. Et d’ajouter que « le défi majeur du Groupe Sonelgaz qui fête cette année ses cinquante années d’histoire, consistant aujourd’hui à réussir sa transformation managériale et numérique, à intégrer davantage les énergies renouvelables comme axe stratégique et à réformer son modèle tout en maintenant l’ambition originelle de service public ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *