Monétique: la Satim certifiée par MasterCard et Visa avant la fin 2017

La certification de la Société d'automatisation des transactions interbancaires et de monétique (SATIM) par les sociétés de paiement MasterCard international et Visa devrait être achevée avant la fin de l'année en cours, ce qui permettra à l'opérateur interbancaire algérien traiter les opérations internationales, a indiqué mercredi le président du  GIE monétique, Boualem Djebbar. La certification de la Satim   pour devenir un centre de processing international sera normalement valable avant la fin de l'année", a déclaré à l’APS M. Djebbar en marge d'une réunion du Groupement d’intérêt économique de la monétique (GIE monétique) qui a réuni notamment les banques de la place. Le processus de certification de la Satim par MasterCadr devrait être achevé d'ici septembre prochain, celle de Visa est aussi prévu, selon le même responsable. Cela va permettre ainsi aux banques algériennes de faire des opérations monétiques à partir de l'Algérie sans avoir à recourir aux centres de processing étrangers. "Une fois la certification Satim donnée, toutes les cartes de transaction via MasterCard passeront ici en Algérie par la Satim, en attendant la certification Visa", a-t-il encore expliqué. De son côté le ministre délégué chargé de l’Economie numérique et de la modernisation des systèmes financiers Mouatassem Boudiaf, a indiqué que cette réunion, dont les travaux se sont déroulés à huis clos, avait pour objectif d'arrêter une stratégie nationale d'adhésion aux organismes internationaux afin de permettre aux résidents algériens ayant des comptes en devise d'utiliser les cartes Visa ou MasterCard lorsqu’ils sont en déplacement à l'étranger. Les participants à cette réunion ont discuté des possibilités de transformer les Terminaux de paiement électroniques (TPE) locaux en terminaux acceptant des cartes de l'étranger, ce qui va permettre de développer l'économie touristique en facilitant aux touristes étrangers d'effectuer leurs paiement par la carte Visa. Il s'agit, selon M. Djebbar, de trouver avec le partenaire Visa "une formule qui permettrait d'augmenter le nombre de TPE Visa estimé à 500 seulement actuellement pour toucher les 8.000 Tpe locaux existants.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *