Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Moad Bouchareb, l’Agatha Christie du FLN

« Nous avons découvert des listes d'enfants de Harkis au sein du FLN ! » affirme triomphalement Moad Bouchareb. Rien que ça ! Le jeune songeur vient-il à peine de sortir de ses délires et découvrir la réalité ? Pas si sûr ! L’homme qui a triché pour prendre le perchoir de l’Assemblée populaire nationale doit en savoir un bout sur la question mais qu’il taisait par calculs et opportunisme. Ce jeune renard était au courant de l’existence de harkis et de faux moudjahid tapis à l’ombre et protégés par le parti de Si Moad qui a pignon sur rue et détenait les clefs de tout le système algérien. Il le sait comme tout bon Algérien. C’est un secret de polichinelle qui nous pousse à nous interroger sur « qui est qui ? » L’affaire des faux moudjahidines déclenchée en 1992 par l’ancien cadre du ministère de la Justice et celui des Moudjahidine, Benyoucef Mellouk est là pour nous le rappeler. Nous interpeller sur cet homme, seul, éprouvé et malade se battant depuis 25 ans pour faire triompher la Justice et honorer la mémoire des chouhadas. Moad Bouchareb ne savait-il donc pas qu’un bon vieil Algérien ne cesse de souffrir le martyr. Benyoucef Mellouk dont les déboires avec la Justice n’en finissent pas, ne désarme pas et ne demande pourtant rien sinon justice car, estime-t-il « n’avoir fait que son devoir de citoyen, un devoir de mémoire à l’égard de nos valeureux martyrs et par respect de la mémoire collective et de l'histoire authentique de la Révolution algérienne ». Bouchareb l’empêcheur de rêver ignorait-il cette affaire ou cela ne l’intéressait pas partant du principe « yeslem rassi » et n’a réagi que pour sauver sa mise ? Bouchareb n’a pas réagi quand les traitres étaient dans la maison Algérie mais l’a fait pour défendre son parti, son poste et sa croute. Mais que vaut donc un parti, un poste ou une croute face à un pays, une patrie ? Rien, sinon beaucoup aux yeux obnubilés par la prétention et l’ambition démesurée du plus jeune chef faussaire du FLN.

5 pensées sur “Moad Bouchareb, l’Agatha Christie du FLN

  • 28 avril 2019 à 15 h 08 min
    Permalink

    vous avez beaucoup creusé pour trouver ces harkis ? Regardez vous mais vous l’êtes tous à un degré ou à un autre….. que l’enfer vous engloutisse , malédiction de l’Algérie !!!

    Répondre
  • 22 avril 2019 à 18 h 00 min
    Permalink

    Mauvais élève il a été renvoyé par l’ancien S.G du parti Amar SAIDANI.

    Répondre
  • 8 avril 2019 à 13 h 12 min
    Permalink

    Avant d’être député, Mouad Bouchareb était un fonctionnaire insignfiant de la Direction des Moudjahidine de Sétif, qui achetait et revendait des voitures obtenues gràce aux licences de Moudjahidine. Devinez à qui il doit sa fulgurante ascension ? C’est simple, cherchez le même nom parmi un très haut gradé de l’armée actuellement à la retraite !

    Répondre
    • 23 avril 2019 à 20 h 00 min
      Permalink

      Il fait partie d’un système honni, son futur proche est mezbalet elthaarikh. Honte à toi, qui a cautionné, encouragé et/ou feint de ne pas voir la corruption qui a mené le pays à la ruine. L’histoire retiendra votre traîtrise …il n y a pas d’autres mots. Votre silence abjecte pendant que nos enfants se noyaient et se faisaient bouffer en mer. Honte à vous!

      Répondre
  • 5 avril 2019 à 5 h 29 min
    Permalink

    On dirait que vous n’avez rien compris
    La base , c’est l’état de droit et le respect à la lettre de la constitution
    Sinon, arrêtez de rêver de devenir un pays développé

    Répondre

Répondre à James Bond Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *