Migration clandestine : 700 personnes secourues en Méditerranée

Les gardes-côtes italiens qui coordonnent les opérations de sauvetage dans une grande partie de la Méditerranée, ont annoncé avoir secourue pas moins 700 personnes vendredi au cours de six opérations distinctes. Néanmoins, les canots de la mort continuent à faucher des vies sur la Mare Nostrum. Selon AFP, il y a deux jours, les cadavres de sept migrants avaient été retrouvés à bord d’embarcations de fortune au large de la Libye au cours de plusieurs opérations de secours qui ont permis de sauver quelque 900 personnes, selon les garde-côtes italiens. Dans un long bulletin publié sur sa page Facebook, l’opération navale européenne Eunavfor Med (European Naval Force Mediterranean, opération militaire créée en 2015 pour lutter contre le trafic de migrants en Méditerranée) fait savoir que les corps de 23 personnes ont été repêchés vendredi 3 novembre au cours d’une opération de sauvetage en Méditerranée. Au cours de la même opération, baptisée Sophia, 64 autres personnes ont été secourues alors qu’elles se trouvaient à bord d’un canot pneumatique prenant l’eau, précise Eunavfor Med. Les équipes de Sophia sont intervenues lors de deux opérations de sauvetage vendredi matin, coordonnées par les autorités italiennes. Au cours de la première, 146 personnes ont été secourues. « Au cours de cette deuxième opération, 64 personnes ont été secourues et 23 corps récupérés », conclut le message. Dans le même temps, le navire irlandais Le Niamh « a été impliqué dans une opération de secours, sauvant 53 personnes en danger », selon la même source.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *