Médicaments : une facture toujours plus salée

L’importation de médicaments coûte toujours aussi cher. Malgré les mesures prises par les pouvoirs publics dans l’objectif de limiter la facture, à l’image de l’interdiction à l’importation de 357 médicaments et de 11 dispositifs médicaux, les achats ont augmenté de 5,54 % en valeur durant les onze premiers mois de l’année 2016. Selon les données du Centre national de l’informatique et des statistiques relevant des Douanes algériennes, la facture des médicaments est passée de 1,74 milliards de dollars à la fin novembre 2015 à 1,84 milliards de dollars durant la même période de 2016.  Des chiffres qui ne reflètent pourtant pas de progression des quantités  des médicaments importées, bien au contraire. Les volumes acquis ont baissé entre janvier et novembre 2016. Le bilan du Cnis démontre ainsi que les quantités de médicaments importés sont passées de 24.064 tonnes en 2015 à 21.557 tonnes en 2016. La facture des médicaments pour la santé humaine a progressé de 4,8 % et celle des médicaments  vétérinaires de 15,05 %. La plus forte progression a été celle des importations de produits parapharmaceutiques (+21,64 %).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *