LPP : La baisse des prix n’est pas à l’ordre du jour

  Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, M. Abdelwahid Temmar a déclaré, jeudi à Alger, que les prix du Logement Public promotionnel (LPP) ne peuvent être revus à la baisse, car il s'agit d'une formule commerciale destinée à une certaine catégorie. Lors d'une séance consacrée aux questions orales à l'Assemblée populaire nationale (APN), le ministre a précisé que la révision du prix du LPP n'est pas à l'ordre du jour étant une formule purement commerciale, indiquant que son mode de paiement ne peut être le même que celui du logement de type location-vente (AADL). "Les facilités dont ont bénéficié les souscripteurs de la formule AADL ne peuvent être accordées aux souscripteurs du LPP en raison des engagements envers les banques des organismes chargés de la réalisation de ces projets", a ajouté M. Temmar. Le programme du LPP ne représente que 2% du nombre global des projets de logement à travers le territoire national, contre 19% pour le programme AADL et 37% pour le Logement public locatif (LPL), a-t-il fait savoir. S'agissant des souscripteurs de la formule LPP n'ayant pas pu contracter de crédit pour payer leurs logements en raison de leur âge, le ministre a précisé qu'une concertation est en cours avec toutes les parties concernées, dont le Crédit populaire d'Algérie (CPA) pour examiner l'éventualité du transfert du paiement des échéances aux ascendants des souscripteurs. Concernant les logements AADL, le premier responsable du secteur a précisé que la réalisation du programme de logement arrêté se chiffre à 330 milliards de DA. Le ministre a fait état du lancement de 80.000 unités de logements AADL en 2019 qui viendront s'ajouter aux 120.000 inscrits au titre 2018, ce qui couvre le nombre global de dossiers des souscripteurs ayant versé leurs tranches et dont le nombre est de 195.000 inscrits.

2 pensées sur “LPP : La baisse des prix n’est pas à l’ordre du jour

  • 21 mai 2019 à 15 h 47 min
    Permalink

    salam
    je pense que le cout du logement est tres exessif du faite que sont cout est reparti comme suit:
    -1-Cout du terrain(ce cout est le meme dans toute les formules logement social.aadl ,lsp ,lpa ,lpp)
    -2-Etude de sol (ce cout est le meme dans toute les formules SOCIAL,LSP,LPA,ADL,LPP)
    -3-Etude vrd+assainissement(le cout est le meme dans toutes les formules
    -4-Cout du gros oeuvre(le cout est le meme dans toute les formules)
    -5-TCE.(le cout varie d’une formule à l’autre)
    -6-finition (le cout varie d’une formule à l’autre.
    selon ces parametres je pense que techniquement en aucun cas le cout du lpp parapport au cout AADL serais de presque 6 million de da.

    salutations

    Répondre
  • 21 mai 2019 à 15 h 26 min
    Permalink

    le prix du logement est chere du fait que tous les terrains ont ete acquis a des prix avec abbatement ou cedes par les papc a titre sociale

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *