Libye : 4 personnes tuées dans une attaque attribuée à l’EI

  Quatre personnes ont été tuées et plusieurs autres enlevées dont des policiers dans la nuit de dimanche à lundi dans une attaque armée contre la région d'al-Fokaha relevant de la municipalité d'al-Jufra, dans le centre de la Libye. Dans un communiqué publié lundi sur sa page Facebook officielle, repris par l'agence de presse Anadolu, le conseil municipal d'al-Jufra a indiqué "qu'un groupe terroriste a attaqué le poste de police d'al-Fokaha et a enlevé plusieurs policiers". "Des voitures armées appartenant au groupe terroriste autoproclamé Etat islamique (EI/Daech), ont attaqué la région d'al-Fokaha, dont le nombre est estimé à 25 véhicules. Elles ont aussitôt quitté la région après avoir terrorisé les habitants et mis le feu dans certaines maisons. Plusieurs jeunes ont été enlevés, et quatre personnes ont été tuées", a ajouté la même source. Le Conseil a appelé "les forces de l'armée à les pourchasser et les neutraliser", qualifiant la situation de "critique et tragique" à la suite de cette attaque. Début décembre 2016, Daech avait perdu le contrôle de la ville de Syrte, qu'elle avait occupée le 28 mai 2015. Le contrôle total de la ville avait été repris par les forces d'al-Bounyan al-Marsous formées par le Conseil présidentiel libyen, par la suite. Après la défaite de Daech à Syrte, Benghazi, Derna, al-Nawfaliya (est), et Sabratha (ouest), l'organisation terroriste "est réapparue" à travers des attaques visant des centres de sécurité dans le centre de la Libye, ainsi que des sièges du gouvernement, notamment la Commission électorale et la National Oil Corporation à Tripoli.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *