Les notaires refusent le chèque !

Sensés être le premier maillon du formel et de l’éradication de l’informel, certains notaires refusent le règlement de leurs honoraires par chèque bancaire. Ils exigent l’espèce à des entreprises tenues, elles, d’avoir une comptabilité claire et transparente. Cette manie est très appréciée par certains notaires qui se font remplacer par de simples avocats ou clercs, alimente l’évasion fiscale. Certaines études, à l’exemple de celles se trouvant à Alger centre n’ont pas trouvé mieux que de « prêter » leur sceau et griffes qu’ils louent à leurs clercs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *