Les Algériens rendent un ultime hommage au défunt Gaïd Salah

Les Algériens ont rendu ce mercredi un ultime hommage au défunt Ahmed Gaïd Salah où des milliers de citoyens ont tenu à marquer leur présence au palais du peuple et tout au long du parcours emprunté par le cortège funèbre jusqu'au cimetière d'El Alia où il sera inhumé. Des citoyens, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, sont sortis tôt le matin et se sont regroupés le long des artères que le cortège a emprunté, exprimant leur deuil et leur profonde de tristesse au défunt Général de corps d'Armée, tout en scandant des slogans à sa gloire, en cette journée du mois de décembre marquée par un soleil printanier. Le cortège funèbre avait quitté à la mi-journée le Palais du peuple en direction du cimetière d'El Alia où le défunt sera inhumé au Carré des Martyrs. Drapée de l'emblème national et entourée de gerbes de fleurs, la dépouille était transportée sur un véhicule militaire, accompagné d'une foule nombreuse, composée notamment de jeunes. Le cortège qui a emprunté les principales rues et artères de la capitale, passant par la Place Addis-Abeba, l'avenue de l'Indépendance, la Place du 1er-Mai et l'avenue de l'ALN pour rejoindre le cimetière d'El Alia. Les citoyens, venus nombreux de différentes régions du pays, se sont amassés de part et d'autre de l'itinéraire emprunté par le cortège funèbre, reprenant des chants patriotiques et des slogans à la gloire de l'Armée et du défunt. Au cimetière d'El Alia où sera inhumé le défunt, il était difficile de se frayer un chemin en raison d'une foule compacte, visiblement émue et attristée, venue se recueillir à la mémoire du regretté Gaïd Salah. Au niveau de la Place du 1er Mai, le cortège s'était complètement arrêté au niveau de la trémie où des centaines de citoyens voulaient se rapprocher du véhicule militaire transportant la dépouille. "Djeich chaâb khaoua khaoua Gaïd Salah maâ chouhada (Armée-peuple sont des frères, Gaïd Salah parmi les chouhada), "Gaid Salah, héros de la nation" et "Allah Akbar (Dieu est Grand)", criaient les citoyens tout au long du passage du cortège funèbre comme pour exprimer leur gratitude et reconnaissance à celui qui s'est sacrifié pour assurer la stabilité du pays et l'unité territoriale et protéger le peuple dans une conjoncture sensible et décisive de l'Histoire de l'Algérie. Dès les premières heures de la matinée, une foule immense s'est rassemblée aux alentours du Palais du peuple et du cimetière d'El Alia, certains venus de l'intérieur du pays. Il s'agit d'un hommage appuyé à un homme qui avait toujours réitéré son engagement pour que l'ANP demeure, conformément à ses missions, le rempart du peuple et de la nation dans toutes les conditions et les circonstances. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *