Le syndicat national des journalistes « réagit » à un communiqué de la présidence de la République !

Ainsi donc, les journalistes ont un syndicat qui s’appellerait le SNJ ?  L’audace de certains imposteurs ne semble pas avoir de limite. Tous les journalistes savent que ce syndicat n’existe plus puisqu’il n’a pas tenu ses assises et encore moins son assemblée générale depuis au moins 15 ans et que son SG s'est autoproclamé puisque son  mandat a expiré voici au moins une decennie mais continue à régner en maitre absolu sur « son Eurl ». Tout le monde sait aussi que le défunt syndicat a été spolié et détourné de sa vocation et souffre depuis prés de 20 ans. Grace à ce qui s’apparente à une omerta, tout le monde sait mais personne n'en parle. Personne ne peut s’avancer à dresser un bilan sur la situation financière du SNJ qui est lui-même affilié à la fédération internationale des journalistes (FIJ) qui prodiguait des aides financières et des programmes de formation. L’opacité est totale autant pour la question financière que celle organique. Le SNJ sert à peine de couverture pour certains qui continuent d’usurper cette formation et parler au nom d’une corporation déglinguée, dispersée, mal formée, mal logée, mal payée.  L’OPA est réussie grâce à la complicité des pouvoirs publics de l’ère Bouteflikeene et la proximité du SG du SNJ avec Abdelmalek Sellal. Tout le monde connait la situation illégale du SNJ et tout le monde l’admettait et la bénissait même car arrangeant les affaires de tout le monde. Durant plus de quinze années le syndicat des journalistes fonctionnait à coup de communiqués destinés à défendre les copains. Le SNJ est géré comme une entreprise personnelle, sans bureau ni staff, contraignant les confrères à tenter de créer un syndicat? un coup affilié à l’UGTA, un coup autonome mais sans jamais réussir à rassembler ni cristalliser la corporation. Qu'on vienne maintenant, dans un souci de se replacer, parler au nom des journalistes algeriens est malvenue voire même indecent. Les journalistes gagneraient à organiser  une assemblée générale de leur SNJ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *