Le SNPSSP appelle à la prise en charge des ses revendications professionnelles

Le Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP) a appelé, lundi à Alger, les pouvoirs publics à prendre en charge ses revendications, entre autres, l'augmentation de certaines primes et l'organisation des concours de graduation. Lors d'une conférence de presse, le secrétaire général du SNPSSP, Mohamed Yousfi, a rappelé les revendications des praticiens spécialistes de la santé publique, à savoir "l'organisation des concours de passage de grade bloqués depuis 2013, le versement de la prime d'intéressement sur uniquement le premier grade du corps, la révision de la prime dite du service civile estimée entre 20.000 DA et 60.000 DA, en sus de la baisse du taux d'imposition de 30% à 10% à l'instar de tous les corps de la fonction publique". Saluant les décisions du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière pour la prise en charge de quelques revendications ce qui a permis une stabilité dans ce corps, M. Yousfi a déploré la non satisfaction d'autres sous prétexte d'"austérité budgétaire", alors que "le Gouvernement a répondu aux revendications d'autres corps", a-t-il ajouté. Cette situation, a estimé le président du SNPSSP "pousse les praticiens spécialistes à fuir le secteur public pour le privé voire même pour l'étranger". Affirmant que le SNPSSP "a toujours privilégié le dialogue avec les pouvoirs publics afin de parvenir à une solution à ces problèmes, M. Yousfi a fait savoir, dans ce sens, que le Conseil National a décidé de maintenir ouverte la réunion extraordinaire pour suivre l'évolution de la situation, mandatant le bureau exécutif national pour suivre l'évolution des différents points. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *