Le Prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane achève sa visite officielle en Algérie

Le Prince héritier, vice-président du Conseil des ministres et ministre de la Défense d'Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salmane, a achevé lundi sa visite officielle de deux jours en Algérie. L'Emir Ben Salmane a été salué à son départ à l'aéroport Houari Boumediene par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia et des membres du Gouvernement. A l'issue de cette visite, les deux pays ont convenu de créer un Haut Conseil algéro-saoudien de coordination, sous la présidence de M. Ouyahia et du Prince héritier pour le renforcement de la coopération politique, sécuritaire, la lutte antiterroriste et l'extrémisme, ainsi que les volets économique, commercial, l'investissement, l'énergie, la sidérurgie, l'éducation et la culture. Le Prince héritier avait entamé dimanche une visite officielle en Algérie, à la tête d'une délégation de haut niveau. Il a eu au cours de cette visite des entretiens avec le Premier ministre, Ahmed Ouyahia. Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, n'a pu recevoir, comme prévu, le Prince Ben Salmane, à cause d'une "grippe aigue", a indiqué un communiqué de la Présidence de la République. "Devant cet empêchement, l'illustre invité a formulé ses meilleurs vœux de prompt rétablissement pour le chef de l'Etat", a ajouté le communiqué. Cette visite a été l'occasion également de la tenue du 12 Conseil d'affaires algéro-saoudien qui a constitué une opportunité en vue de renforcer le partenariat entre les opérateurs des deux pays. Les opérateurs économiques algériens souhaitent augmenter leurs exportations vers l'Arabie saoudite, pour équilibrer la balance des échanges dominés par les exportations saoudiennes. Le volume des exportations algériennes vers l'Arabie saoudite a atteint durant les 10 premiers mois de 2018 un montant de 3 millions USD, contre 560 millions USD d'exportations saoudiennes vers l'Algérie. Cette visite du Prince héritier qui s'inscrit, dans le cadre de la consolidation des relations privilégiées entre les deux pays et peuples frères a permis de donner un nouvel élan à la coopération bilatérale et de concrétiser des projets de partenariat et d'investissement, en ouvrant de nouvelles perspectives aux hommes d'affaires, en vue d'augmenter le volume d'échange commercial et d'élargir le partenariat économique entre les deux pays. La visite du Prince héritier saoudien a été aussi l'opportunité d'examiner et d'échanger les points de vue sur les questions politiques et économiques arabes et internationales d'intérêt commun, et à leur tête la question palestinienne et les situations dans certains pays frères, outre les évolutions du marché pétrolier.
Inauguration de 5 projets de partenariat
Cinq (5) projets de partenariat conclus entre l'Algérie et l'Arabie Saoudite dans plusieurs domaines ont été inaugurés, lundi, en prévision de leur entrée en service début 2019. Lesdits projets ont été inaugurés lors de la 12e session du Conseil d'affaires algéro-saoudien, coprésidé par le ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi et le ministre saoudien du Commerce et de l'investissement, Madjed Abdullah Al Qassabi, en marge de la visite du Prince héritier saoudien, l'Emir Mohammed Ben Salmane en Algérie. A cet effet, des partenariats ont été établis entre les opérateurs algériens et saoudiens pour concrétiser 5 projets de partenariat dans plusieurs wilayas du pays. Ces projets concernent la chimie minérale, le traitement des minéraux et l'industrie des produits chlorés, de l'hydroxyde de sodium ou la soude caustique et la soude destinée à la purification de l'eau par la société saoudienne "Adwan Chemicals". Il s'agit également du projet d'industrie pharmaceutique confié à la société saoudienne "Tabuk Pharmaceuticals" avec une capacité de production de 10 millions d'unités. Il a été procédé, en outre, à l'inauguration d'un projet de fabrication du papier hygiénique par la société saoudienne "Paper mill", d'une capacité de production de 30.000 tonnes pour un coût de 20 millions de dollars et un autre dans le secteur agroalimentaire relatif à la production du jus dans la wilaya de Blida par "Aujan Groupe Holding (AGH)".  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *