Le président du Conseil constitutionnel Mourad Medelci n’est plus

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci est décédé lundi à 1h30 du matin à Alger, à l'âge de 76 ans, suite à une longue maladie, a-t-on appris auprès de ses proches. Né le 30 avril 1943 à Tlemcen, M. Medelci a occupé plusieurs portefeuilles ministériels avant d'être désigné, en septembre 2013, par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à la tête du Conseil constitutionnel. Le défunt a occupé le poste de ministre des Affaires étrangères (4 juin 2007-11 septembre 20013), ministre des Finances (2005-2007) et celui de ministre du Commerce (9 novembre 1988-9 septembre 1989) ainsi que conseiller auprès de la présidence de la République (2002-2005). Licencié en sciences économiques de l'université d'Alger en 1966, M. Medelci a également occupé des postes de direction dans plusieurs groupes publics avant de devenir directeur général de la SNTA. L'enterrement aura lieu lundi après la prière du dohr au cimetière de Ben Aknoun. Notons que le Conseil constitutionnel devrait se réunir sous la présidence de son vice-président, Mohamed Habchi, pour prendre acte du décès de son président, Mourad Medelci et informer le président de la République, conformément au règlement intérieur de cette institution. L'article 81 du règlement intérieur du Conseil stipule, qu’« en cas de décès ou de démission du président du Conseil constitutionnel, le Conseil se réunit sous la présidence du vice-président et en prend acte ». Cet article énonce que « le président de la République en est immédiatement informé ». APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *