Le président Bouteflika écarte le recours à l’endettement extérieur

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a instruit mercredi le gouvernement à poursuivre la politique de rationalisation budgétaire et à préserver la souveraineté économique du pays en évitant de recourir à l'endettement extérieur et à endiguer davantage les importations pour préserver les réserves de change. Intervenant après l'adoption du Plan d'action du gouvernement par le Conseil des ministres qu'il a présidé, M. Bouteflika a souligné que les "défis majeurs", imposés par la crise pétrolière, exigeaient plusieurs actions dont celles relevant des finances. A ce propos, il a recommandé la poursuite de la rationalisation budgétaire, la promotion de financements internes non conventionnels et la préservation de la souveraineté économique du pays en évitant le recours à l'endettement extérieur et en contenant davantage le volume des importations afin de sauvegarder les réserves de change, note le Conseil des ministres dans son communiqué. Mais en attendant les résultats de la nouvelle approche budgétaire et pour compenser la baisse des revenus pétroliers, alimentant l'essentiel du Budget de l'Etat, le Chef de l'Etat a invité le gouvernement à "promouvoir des financements internes non conventionnels qui pourraient être mobilisés pendant quelques années de transition financière", indique le communiqué du Conseil des ministres. Quant à l'endettement extérieur, le Chef de l'Etat a été catégorique: "il faut éviter le recours à l'endettement extérieur", a-t-il fermement instruit le gouvernement, en relevant que cela relève de la souveraineté économique nationale qu'il faut absolument préserver.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *